À propos

0028
En ces périodes pour le moins agitées Yvette Metz nous offre une parenthèse essentielle où l’art et le sacré dialoguent ensemble.

 

Yvette Metz, née en 1938, vit et travaille à Strasbourg.

Elle a exposé en France et à l’étranger, y a obtenu de nombreux prix, notamment à Tokyo avec Bernard Buffet, à New York avec Tomi Ungerer.

Membre du Salon d’Automne et de la Société Internationale des Beaux-Arts à Paris depuis 1985, ses peintures figurent dans de nombreuses collections privées et dans certains musées comme à Carcassonne, Bourges ou Cholet.

Son oeuvre est également répertoriée dans les cotes officielles de Mayer, Akoun et Benezit ainsi que celles des artistes d’Alsace des XIX et XXèmes siècles.

Elle consacre pleinement son oeuvre en accord avec ses idées humanistes. Depuis 1985n plus de 200 oeuvres ont été vendues au profit de sa fondation à but humanitaire.

Elle reverse effectivement la totalité de ses bénéfices à sa fondation AMICOY crée en faveur des déshérités de ce monde, et ceci depuis 1984.

Longtemps l’artiste s’est tournée vers la peinture de paysages ou de natures mortes avant de ressentir « un déclic ». La nécessité de transcrire les thèmes des traditions et religions du monde en images s’est alors imposée telle une évidence.

A travers ses toiles, Yvette Metz tente de « jeter des passerelles entre les sagesses occidentales et orientales ».

Le mot religion reprend son sens premier « religere » qui signifie « relier » et non pas opposer en générant l’intolérance…

Elle allie « spiritualité » à la religion, celle qui nous libère.

Après une exposition inaugurale en 2007, du cycle « Nouveau Regard » mettant en scène « Les Enfants d’Abraham », un deuxième volet en 2010 a remis au centre de sa réflexion, « La Femme ».

L’univers féminin est devenu pour Yvette Metz une thème de prédilection, à travers différentes figures féminines, elle parle de toutes les femmes, celles qui sont u foyer, celles qui sont « dangereuses parce qu’elles lisent », celles qui cultivent leur insouciance et leur amour telle Marie-Madeleine. Autant des questions d’actualité !

Aujourd’hui, une splendide ouvrage « Source de Vie » regroupe ses toiles devant le miracle toujours renouvelé de notre propre « source de vie » dans laquelle elle puise son inspiration. « Source de Vie » propose une réflexion sur le mystère de la vie.

Elle jette une passerelle entre les sagesses occidentales et orientales.

Ce souffle alimente sa vie spirituelle et la met en résonance avec un au-delà d’elle-même. Elle fait siennes les paroles de saint Jean (15,4) « Demeurez en moi, et je demeurerai en vous ».

Ses pinceaux ne se contentent plus de peindre des tableaux avec une coloration spirituelle, mais proposent des voies à explorer, propres à chacun.

« Conjuguer l’art pictural avec une vision de l’art de vivre. »

Yvette Metz, Novembre 2014

page-break

Distinctions :

Toile d’Or décernée par la Fédération Nationale des la Culture Française.

Médaille d’Or avec Rosette au Japon.

Prix du Mérite au Centre International de la Culture à Rome.

Prix d’Excellence au Salon de Marseille et au Palais des Papes d’Avignon.

Prix du Meilleur Paysage à la Biennale Azuréenne.

Prix Mention Spéciale de la Fondation Michel-Ange de Cannes.

Répertoriée :

Mayer-Akoun-Benezit.

Répertoire des Artistes d’Alsace du XXe siècle.

0 Replies to “À propos”

  1. Bonjour,

    un article concernant l’exposition au Temple Neuf vient de paraître dans le numéro d’Hebdoscope de janvier 2017 que l’on peut trouver en kiosque! Cordialement, Françoise U.M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *