Eve

dscn28121

Adam et Ève sont lancés dans une dynamique de joie et d’allégresse et non pas chassés du paradis, anéantis par le pêché. Par ce jeu du couple, est esquissé l’ADN, ainsi qu’un allégorie de l’infini avec le lemniscate (le 8 à l’horizontal). C’est l’Alpha et l’Oméga, sans commencement ni fin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *